TOUT LE MONDE AIME JEANNE

Comédie – 2022 – 1h37 (Blu ray) 1h33 (DVD) – France
Réalisation : Céline Deveaux
Scénario : Céline Deveaux
Distribution : Blanche Gardin, Laurent Lafitte, Maxence Tual, Nuno Lopes, Marthe Keller…

Sorti en salles le 7 septembre 2022

Disponible en VOD, Blu ray & DVD

SPÉCIFICITÉS BLU RAY
Image :  16/9 2.35:1
Audio :  Français DTS HD Master Audio 5.1 et 2.0 – Audio Description Français DTS 2.0

SPÉCIFICITÉS DVD
Image :  16/9 2.35:1
Audio : Français Dolby Audio-DD 5.1 et 2.0 – Audio Description Français Dolby Audio-DD 2.0

Le pitch
Tout le monde a toujours aimé Jeanne. Aujourd’hui, elle se déteste. Surendettée, elle doit se rendre à Lisbonne et mettre en vente l’appartement de sa mère disparue un an auparavant. À l’aéroport elle tombe sur Jean, un ancien camarade de lycée fantasque et quelque peu envahissant.

L'ombre d'un mensonge Michelle Fairley Bouli Lanners

L’avis Cin’Écrans
Avec TOUT LE MONDE AIME JEANNE, Céline Devaux passe haut la main le passage du court au long-métrage. La réalisatrice et illustratrice y aborde avec beaucoup d’humour et de recul certaines de ses obsessions telles que la rupture, l’expatriation, l’estime de soi, la dépression… Des thématiques pourtant pas franchement drôles qui étaient déjà, en partie, au cœur de son travail sur ses trois courts métrages (disponibles en bonus).

Comme avec GROS CHAGRIN (2017), Céline Devaux a fait le choix pour TOUT LE MONDE AIME JEANNE de mêler des séquences animées à des séquences « live » avec des comédien.ne.s.
Ce parti pris plutôt gonflé, en forme de pari est pleinement réussi et mieux équilibré que sur le court (à vous de comparer). Il faut dire que le petit fantôme qui représente les pensées, souvent saugrenues, de Jeanne, permet de jongler entre ce qu’elle dit et ce qu’elle pense vraiment. Et le décalage est bien souvent, à la fois cruel et très drôle, d’autant que l’interprète de Jeanne n’est autre que Blanche Gardin qui trouve, enfin, un rôle à son intime démesure. Son duo de haute volée avec le très irrévérencieux Laurent Lafitte apporte au film un ton et une fantaisie rares dans le cadre souvent très formaté de la comédie française.

Si ce n’est déjà fait, on ne peut donc que vous conseiller de découvrir cette très originale comédie dépressive, dont l’univers n’est pas sans rappeler, celui de Woody Allen.

  • Bonus
    Commentaire audio de Céline Devaux, Sylvie Pialat et Gabrielle Stemmer
    3 courts métrages d’animation de Céline Devaux :
    VIE ET MORT DE L’ILLUSTRE GRIGORI EFIMOVITCH RASPOUTINE (2012 – 10mn14)
    LE REPAS DOMINICAL (2015, 13mn53)
    GROS CHAGRIN (2017, 14mn57)
    Entretien croisé entre Céline Devaux et Flavien Berger (15mn27)
    Présentation et création du Petit Fantôme (7mn01)
    Bande-annonce

Côté Bonus, Diaphana, éditeur du DVD et du blu ray ne s’est pas moqué de nous !

Outre le commentaire audio du film par Céline Devaux, sa productrice Sylvie Pialat et sa monteuse Gabrielle Stemmer, vous pourrez poursuivre la découverte de l’univers singulier et très animé de la réalisatrice avec ses 3 courts-métrages.
Le premier, VIE ET MORT DE L’ILLUSTRE GRIGORI EFIMOVITCH RASPOUTINE est son film de fin d’étude réalisé en 2012. Un court animé d’inspiration assez noire et plusieurs fois récompensé, notamment au Festival de Clermont-Ferrand.
LE REPAS DOMINICAL, qui lui a valu le César 2016 du meilleur court métrage d’animation, est sans aucun doute le plus abouti de ces 3 films. Une œuvre sarcastique, autour de la famille, transcendée par le ton et la voix singulière de Vincent Macaigne.
Plus bancal mais pas inintéressant, GROS CHAGRIN, présenté en 2017 à la Mostra de Venise est la première tentative pour Céline Devaux de mêler animation et prises de vue réelles avec des comédiens en l’occurrence Swann Arlaud et Victoire Du Bois.

Autre supplément, l’entretien croisé entre Céline Devaux et Flavien Berger s’avère assez passionnant sur la façon dont la réalisatrice et son compositeur attitré collaborent ensemble depuis quelques années.

Le dernier bonus, tout aussi captivant que le précédent, est consacré au fameux petit fantôme animé. Cette sorte de double en pensée de Jeanne, Céline Devaux y tenait plus que tout. La réalisatrice et illustratrice revient sur la naissance de ce personnage et nous explique comment, concrètement, elle lui a donné vie de manière récurrente tout au long du film.

Partagez
Tweetez
Enregistrer