Ils sont aussi de sortie…

CESÁRIA EVORA, LA DIVA AUX PIEDS NUS (2023) – Documentaire d’Ana Sofia Fonseca
Disponible en DVD et VOD – Epicentre Films

L’histoire
Cesária Évora chante son titre Saudade en 1992, la faisant reconnaître internationalement à 51 ans. Longtemps simple chanteuse de bar au Cap-Vert, la légende que l’on connaît n’a pas toujours connu la gloire sinon la pauvreté.

Le film ***
Impossible de résister à l’envie de réécouter en boucle la voix, si belle, si touchante de Cesária Évora après la découverte de ce documentaire d’Ana Sofia Fonseca, assez pauvre en images de concerts mais riche en archives inédites.

Il faut dire que l’ambition de ce documentaire a pour principale vocation de raconter l’artiste mais aussi et surtout le destin hors du commun d’une femme farouchement libre. Et il y réussit plutôt bien.

On retiendra de ce film foisonnant qui nous arrive 12 ans après la disparition de la diva cap-verdienne, le témoignage d’un parcours artistique atypique mais aussi et surtout l’image d’une femme forte et généreuse qui ne transigera jamais sur un point, son désir et son besoin absolu de liberté !

Pour en savoir plus, il vous suffit de cliquer ici pour retrouver la chronique consacrée au film lors de sa sortie en salles

Les bonus **
Entretien avec la réalisatrice (15mn)
Bio-filmographie de la réalisatrice
Galerie photos – Bande annonce

GUEULES NOIRES (2023) – Aventure – Fantastique de Mathieu Turi avec Samuel Le Bihan, Amir El Kacem, Jean-Hugues Anglade, Thomas Solivérès, Bruno Sanchez, Diego Martin, Marc Riso, Philippe Torreton…
Disponible en Blu Ray, DVD et VOD – Blaq Out

L’histoire
1956, dans le nord de la France. Une bande de mineurs de fond se voit obligée de conduire un professeur faire des prélèvements à mille mètres sous terre. Après un éboulement qui les empêche de remonter, ils découvrent une crypte d’un autre temps, et réveillent sans le savoir quelque chose qui aurait dû rester endormi.
Film interdit en salles aux moins de 12 ans

Le film **1/2
Avec son troisième long métrage, Mathieu Turi continue d’explorer avec aplomb les méandres d’univers qu’il affectionne particulièrement.
En effet, le réalisateur d’HOSTILE et MÉANDRE s’amuse à mélanger les genres pour nous proposer un film d’aventure mâtiné de fantastique, d’horreur et d’un soupçon de gore sur fond de réalisme social, quelque part entre ALIEN & GERMINAL …

Si le résultat s’avère parfois improbable, il convient néanmoins de saluer l’audace de son metteur en scène qui a réussi la prouesse d’entrainer avec lui toute son équipe et ses acteurs au fond de la mine, sans jamais avoir recours au moindre fond vert …

Véritable défi technique (saluons ainsi, en particulier, le remarquable travail d’Alain Duplantier, le directeur photo du film), GUEULES NOIRES fait aussi la preuve de l’évidente maitrise formelle de Mathieu Turi.

Les bonus ***
Making-of (26mn)

Le + Cin’Écrans
Rencontre avec Amir El Kacem, Samuel Le Bihan et Mathieu Turi pour la toute première projection publique de GUEULES NOIRES, en août dernier au festival du film francophone d’Angoulême.
L’occasion pour nous d’évoquer avec le réalisateur et deux de ses principaux comédiens Amir El Kacem et Samuel Le Bihan, la genèse de ce film de genre, de ses enjeux très spécifiques de mise en scène et de son tournage exaltant mais, pour le moins, éprouvant et intense …

TESTAMENT (2023) – Comédie de Denys Arcand avec Rémy Girard, Sophie Lorain, Marie-Mai, Guylaine Tremblay…
Disponible en Blu Ray, DVD et VOD – Jour2Fête

L’histoire
Dans une ère d’évolution identitaire, Jean-Michel, un célibataire de 70 ans, a perdu tous ses repères dans cette société et semble n’avoir plus grand chose à̀ attendre de la vie. Mais voici que dans la maison de retraite où il réside, Suzanne, la directrice, est prise à partie par de jeunes manifestants qui réclament la destruction d’une fresque offensante à leurs yeux. Alors qu’il observe avec ironie cette époque post pandémique où tout lui semble partir à la dérive, Jean-Michel reprend en main sa vie… et celle des autres.

Le film ***1/2
Retour inspiré pour le cinéaste québécois Denys Arcand
Avec TESTAMENT, le réalisateur du DÉCLIN DE L’EMPIRE AMÉRICAIN et LES INVASIONS BARBARES pose une nouvelle fois son regard affuté sur ses contemporains.
Si le film peine un peu à trouver son rythme et le ton juste dans sa première demie heure ( la séquence lourdingue de cérémonie de prix littéraires) , il finit néanmoins par nous convaincre par sa manière de capter l’air du temps et  grâce à un humour mordant qui est la marque de fabrique de bon nombre de ses films.
Prenant parfois des airs de comédie sentimentale, ce TESTAMENT est une nouvelle et belle occasion de saluer le talent de Rémy Girard, fidèle complice de Denys Arcand.

Les bonus ***1/2
Entretien avec Denys Arcand (21mn)

RIEN À PERDRE (2023) – Drame de Delphine Deloget avec Virginie Efira, Félix Lefebvre, Arieh Worthalter, Mathieu Demy, India Hair, Alexis Tonetti…
Disponible en Blu Ray, DVD et VOD – Ad Vitam

L’histoire
Sylvie vit à Brest avec ses deux enfants, Sofiane et Jean-Jacques. Une nuit, Sofiane se blesse alors qu’il est seul dans l’appartement. Les services sociaux sont alertés et placent l’enfant en foyer, le temps de mener une enquête. Persuadée d’être victime d’une erreur judiciaire, Sylvie se lance dans un combat pour récupérer son fils.

Le film ****
Réalisatrice multi primée pour ses documentaires, Delphine Deloget (Prix Albert-Londres 2015) réussit magistralement son passage à la fiction avec ce premier long métrage puissant, qui évite tout misérabilisme, autour de l’histoire du combat d’une mère célibataire pour conserver la garde d’un de ses fils.
Cette femme en proie au plus grand désarroi et à la colère, c’est Virginie Efira qui trouve ici un nouveau rôle à la hauteur de son talent. L’actrice est absolument bouleversante en mère courage qui refuse obstinément les diktats du système administratif et judiciaire.

A ses côtés, saluons ses remarquables partenaires à commencer par ses deux fils magistralement incarnés par le jeune Alexis Tonetti et l’excellent Félix Lefebvre dont l’implication physique et émotionnelle pour incarner Jean-Jacques, le fils ainé. N’oublions pas non plus, India Hair absolument bluffante dans le rôle de l’assistante sociale intransigeante mais pleine de bonnes intentions.

Vous l’aurez compris, vous n’aurez rien à perdre à découvrir cette œuvre forte et émouvante. Bien au contraire…

Les bonus ****
Entretien avec la réalisatrice, Virginie Efira & Félix Lefebvre (20mn32)
TIGRE (2018) – Court-métrage de Delphine Deloget avec Ambre Grouwels, Liv Henneguier, Igor Kovalsky (21mn34)
Bande annonce

Le + Cin’Écrans
C’est à l’occasion du festival du film francophone d’Angoulême où RIEN À PERDRE a reçu le Valois des étudiants francophones, que nous avons rencontré sa réalisatrice et l’un de ses acteurs, le très impliqué et talenteux Félix Lefebvre.

LE RETOUR DE MARTIN GUERRE (1982) – Drame – Historique, de Daniel Vigne avec Gérard Depardieu, Nathalie Baye, Bernard-Pierre Donnadieu, Roger Planchon, Isabelle Sadoyan…
Disponible en Blu Ray, DVD et VOD – Tamasa

L’histoire
Au XVIe siècle, Martin revient dans son village natal d’Artigat, après plusieurs années passées à la guerre. L’homme se rappelle tout, les habitants, leur histoire et jusqu’au moindre détail. Après quelque temps, des vagabonds identifient Martin comme Arnaud du village voisin de Tilh, mais les villageois rejettent ces revendications comme des mensonges. Mais quand Martin fait une demande d’argent à son oncle, l’oncle est indigné et attaque Martin.

Le film ***1/2
Réalisé en 1982 par Daniel Vigne, LE RETOUR DE MARTIN GUERRE est un film historique de belle facture, assez classique et modeste dans sa forme mais porté, entre autres, par son excellente histoire.
Ce récit a d’ailleurs valu à ses auteurs Jean-Claude Carrière et Daniel Vigne, de recevoir le César du meilleur scénario original 1982. Le film a également reçu cette même année, le César des meilleurs décors (Alain Nègre), de la meilleure musique écrite pour un film, signée par l’excellent Michel Portal et celui du meilleur jeune espoir masculin décerné à Dominique Pinon.

LE RETOUR DE MARTIN GUERRE doit aussi évidemment beaucoup à son duo d’acteurs principaux, Nathalie Baye et Gérard Depardieu (alors au sommet de son art !). À noter que ce film au propos universel a été très librement adapté quelques années plus tard aux États-Unis avec SOMMERSBY, le film réalisé par Jon Amiel avec Jodie Foster et Richard Gere.

Les bonus ***1/2
« Martin Guerre est-il un cas pathologique, un usurpateur, ou un magnifique menteur ? » par Roland-Jean Charna (52mn)
Film annonce anglais

SOUDAIN SEULS (2023) – Drame – Aventure de Thomas Bidegain avec Gilles Lellouche, Mélanie Thierry
Disponible en Blu Ray, DVD et VOD – Studio Canal

L’histoire
En couple depuis 5 ans, Ben et Laura ont décidé de faire le tour du monde en bateau. Avant d’atteindre l’Amérique du Sud, ils font un détour vers une île sauvage, près des côtes antarctiques. En pleine exploration, une tempête s’abat sur eux et leur bateau disparaît. Éloignés du monde, soudain seuls face au danger et à l’hiver qui approche, ils vont devoir lutter pour leur survie et celle de leur couple.

Le film ***1/2
Huit ans après LES COWBOYS, c’est à une grande aventure physique et intime que nous convie Thomas Bidegain (scénariste, entre autres, de Jacques Audiard – UN PROPHÈTE, DE ROUILLE ET D’OS…) avec sa seconde réalisation.

Adapté du roman d’Isabelle Autissier, SOUDAIN SEULS devait se tourner, à l’origine, en anglais avec Jake Gyllenhaal et Vanessa Kirby pour interprètes. Mais l’idylle avec ses comédiens tourne court à quelques semaines du début du tournage…
Grâce à la ténacité de son fidèle producteur, Alain Attal, Thomas Bidegain revoit sa copies avec sa coscénariste Valentine Monteil avant de convaincre Gilles Lellouche et Mélanie Thierry de le suivre sur ce projet original et un peu fou.
Il entraine alors ses deux interprètes sur une île nichée au cœur de l’Islande pour y donner corps à ce « survival » à la française. Pari plus que réussi avec deux acteurs très investis, une équipe réduite et un bout de rocher hostile sur lequel va se jouer une aventure humaine intense et hors du commun.

SOUDAIN SEULS embarque le spectateurs sur la trace de ses deux seuls protagonistes en lutte pour leur survie et celle de leur couple. Résultat, un film très efficace en forme de grand huit émotionnel, à mi-chemin entre le thriller et le drame psychologique.

Avec la complicité de ses deux formidables interprètes, le réalisateur relève donc haut la main l’impressionnant défi de ce second long métrage dont le tournage, c’est peu de le dire, n’a pas été de tout repos…

Pas de bonus

Le + Cin’Écrans
C’est en ordre dispersé que nous avons eu le plaisir d’échanger avec Thomas Bidegain et Mélanie Thierry autour de SOUDAIN SEULS. C’est à l’occasion du Festival international du film de Saint-Jean-de-Luz, en octobre dernier que nous avons rencontré le scénariste réalisateur avant de retrouver sa remarquable interprète Mélanie Thierry, un mois plus tard au Festival du film de Sarlat.
Et l’occasion d’évoquer évidement à chaque fois le souvenir d’une aventure pas comme les autres…

LE PRIX DU DANGER (1983) – Action – Drame d’Yves Boisset avec Gérard Lanvin, Michel Piccoli, Marie-France Pisier, Bruno Cremer, Andréa Ferréol, Gabrielle Lazure, Jean-Claude Dreyfus, Catherine Lachens…
Nouvelle restauration 4K – Disponible en Blu Ray, DVD et VOD – Tamasa

L’histoire
Dans une société futuriste, “le prix du danger” est le nouveau jeu d’une chaine de télévision. Un homme doit rejoindre un endroit secret en évitant cinq hommes venus pour le tuer. S’il réussit, il empoche beaucoup d’argent, mais François Jacquemard, nouveau participant, réalise très vite que le jeu est truqué…
Film interdit en salles aux moins de 12 ans

Le film **/2
Nous étions loin en 1983 de la télé-réalité telle que nous la connaissons aujourd’hui. Quand Yves Boisset adapte avec Jean Curtelin, le roman de Robert Sheckley, le réalisateur de DUPONT LAJOIE & LA FEMME FLIC s’attaque de plein fouet aux dérives des médias.
Si la charge est très (trop ?) appuyée, pour ne pas dire caricaturale, le cinéaste pointe néanmoins du doigt les dérives probables (et ici violentes) de la télévision, dans le seul but de faire de l’audience.
Quarante ans plus tard, force est de constater que la fiction n’a pas dépassé la réalité. Malgré tout, on note chaque jour que le monstre télévisuel, s’il n’en est pas arrivé aux extrêmes proposées par LE PRIX DU DANGER, se nourrit néanmoins quotidiennement de la détresse humaine pour nourrir son antenne et ses audiences.
Anticipation, vous avez dit anticipation ?

Les bonus ****1/2
Yves Boisset : l’envie d’en découdre (19mn14)
Entretien avec Marc Angelo, premier assistant réalisateur du PRIX DU DANGER (35mn37)
Entretien avec Norbert Saada, producteur du PRIX DU DANGER (26mn36)

BATIMENT 5 (2023) – Drame de Ladj Ly avec Anta Diaw, Alexis Manenti, Aristote Luyindula, Steve Tientcheu, Aurélia Petit, Jeanne Balibar, Bass Dhem …
Disponible en Blu Ray, DVD et VOD – Epicentre Films

L’histoire
Haby, jeune femme très impliquée dans la vie de sa commune, découvre le nouveau plan de réaménagement du quartier dans lequel elle a grandi. Mené en catimini par Pierre Forges, un jeune pédiatre propulsé maire, il prévoit la démolition de l’immeuble où Haby a grandi. Avec les siens, elle se lance dans un bras de fer contre la municipalité et ses grandes ambitions pour empêcher la destruction du bâtiment 5.

Le film ***
4 ans après l’immense succès critique et public de son premier long métrage, LES MISÉRABLES, Ladj Ly était de retour l’hiver dernier (avec malheureusement moins de succès) avec BÂTIMENT 5, un riche et puissant drame humain sur la question très sensible du mal logement, un pamphlet salutaire contre les vicieuses et intolérables politiques d’exclusion.
A l’exclusion d’une séquence finale démonstrative et curieusement maladroite, BÂTIMENT 5 s’avère être une œuvre politique percutante mais nuancée. À voir donc…

C’est sur le tournage du JEUNE IMAM de Kim Chapiron dont il était coscénariste et producteur que Ladj Ly a flashé sur les qualités de comédienne d’Anta Diaw. Un talent largement mis en valeur à travers le personnage d’Haby auquel la jeune actrice apporte sa fougue et son énergie vitale. Nul doute que la belle personnalité d’Anta Diaw inspirera très vite d’autres cinéastes.

Les bonus ****
Making-of (22mn03)
Scènes coupées (Le judo – 1mn29 & La coupe du monde – 3mn40)

Le + Cin’Écrans
C’est à l’issue d’une projection de BÂTIMENT 5 devant plusieurs centaines de lycéens au Festival du film de Sarlat que nous avons eu le plaisir de rencontrer Ladj Li et Anta Diaw, la remarquable interprète d’Haby.

L’occasion pour nous d’en savoir plus sur ce film choc qui, quelques heures après cet entretien, allait rafler le prix du jury jeunes et le prix des lycéens.

A leurs côtés, Nabil Aboukri, comédien et ami d’enfance de Ladj Ly, ancien habitant du fameux Bâtiment 5 qui interprète l’un des porteurs de cercueil au début du film.

POUR L’AMOUR DU CIEL (1951) – Drame – Fantastique de Luigi Zampa avec Jean Gabin, Mariella Lotti, Antonella Lualdi…
Version restaurée – Disponible en Combo Blu Ray + DVD en édition limitée et VOD – Pathé

L’histoire
Lorsqu’il se fait mortellement renverser par un camion, le riche industriel romain Carlo Bacchi se voit refuser l’entrée au paradis. Le juge céleste lui donne alors douze heures pour racheter ses fautes en faisant le bonheur de Santini, un de ses ouvriers qui a tenté de se suicider.

Le film **1/2
Curieux long-métrage que POUR L’AMOUR DU CIEL, production franco-italienne sortie dans les salles de cinéma françaises en 1951. Ce film de Luigi Zampa dont le point de départ rappelle, de loin, LE CIEL PEUT ATTENDRE d’Ernst Lubitsch, n’en possède malheureusement pas la grâce.

Le scénario pourtant signé Cesare Zavattini (scénariste notamment pour Vittorio de Sica de MIRACLE À MILAN ou LE VOLEUR DE BICYCLETTE) manque cruellement de finesse, un peu à l’image de la prestation de Julien Carette qui en fait des tonnes dans le rôle d’Amadeo Santini, personnage secondaire mais déclencheur des mésaventures de Carlo Bacchi incarné par Jean Gabin.
L’acteur star, cherchait au lendemain de la guerre, un second souffle pour sa carrière. En 1951, il trouve avec ce personnage repentant de Carlo Bacchi, un rôle à double tranchant. Peu à l’aise dans les séquences de plaidoyer lorsqu’on lui refuse l’entrée au paradis, le comédien retrouve toute sa verve dans le reste du film.
Véhiculé par un charme désuet, POUR L’AMOUR DU CIEL se regarde sans passion, mais sans ennui non plus, et porté de surcroit par une bande originale de Nino Rota. Une vraie curiosité, on vous dit !  

Les bonus ****
La Grande Désillusion : Entretiens autour du film avec Patrick Glâtre, Paola Palma et Aurore Renaut (52 min)

WINTER BREAK (2023) – Comédie dramatique d’Alexander Payne avec Paul Giamatti, Da’vine Joy Randolph, Dominic Sessa
Disponible en Blu Ray, DVD et VOD – Universal Pictures Home Entertainment

L’histoire
Hiver 1970 : M. Hunham est professeur d’histoire ancienne dans un prestigieux lycée d’enseignement privé pour garçons de la Nouvelle-Angleterre. Pédant et bourru, il n’est apprécié ni de ses élèves ni de ses collègues. Alors que Noël approche, M. Hunham est prié de rester sur le campus pour surveiller la poignée de pensionnaires consignés sur place. Il n’en restera bientôt qu’un : Angus, un élève de 1ere aussi doué qu’insubordonné. Trop récemment endeuillée par la mort de son fils au Vietnam, Mary, la cuisinière de l’établissement, préfère rester à l’écart des fêtes. Elle vient compléter ce trio improbable.

Le film ****1/2
Sorti trop discrètement en fin d’année dernière, WINTER BREAK mérite une vraie séance de rattrapage pour celles et ceux qui auraient loupé ce film délicieux d’Alexander Payne.
Il faut dire que l’histoire de cette rencontre entre trois éclopés de la vie » qui s’ouvrent au dialogue et aux sentiments possède un charme fou.
Sans jamais verser dans la mièvrerie, WINTER BREAK qui s’avère même parfois assez piquant, possède tous les ingrédients pour devenir un film culte, ceux dans lesquels on aime se replonger régulièrement tant ils font du bien.
Porté par une mise en scène réjouissante des 70’s et la géniale performance de Paul Giamatti, WINTER BREAK est un remarquable conte de Noël, un film réconfortant qui possède l’immense atout de pouvoir être (re)découvert à tout moment de l’année. C’est assez rare pour être souligné !

Les bonus ***1/2
Scènes coupées (6 mn)
Collaborer avec Alexander Payne (9mn)
Les acteurs du film (11 mn)
Fin alternative « Marie continue (2mn)

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez