- NONA ET SES FILLES -

NONA ET SES FILLES
Une série, en 9 épisodes de 30 minutes, créée et écrite par Valérie Donzelli et Clémence-Madeleine Perdrillat

Réalisation : Valérie Donzelli
Avec Miou Miou, Virginie Ledoyen, Valérie Donzelli, Clotilde Hesme, Antoine Reinartz, Michel Vuillermoz, Barnaby Metschurat, Rüdiger Vogler, Christopher Thompson
(France/Allemagne, 2021)

NONA ET SES FILLES est diffusé en intégralité sur arte.tv du 25 novembre 2021 au 14 janvier 2022 et tous les jeudis à 20h55 du 2 au 16 décembre 2021.

Amoureuse d’André et libérée de ses trois filles qu’elle adore, Nona, 70 ans et toujours responsable au planning familial, vit sa vie à 100 à l’heure au cœur de la Goutte d’Or. Jusqu’au jour où le docteur Trüffel lui annonce qu’elle est enceinte…

3 bonnes raisons de regarder la série

1/ Avec Nona et ses filles, Valérie Donzelli s’offre une première et très réussie incursion dans la série télévisée. L’actrice – scénariste – réalisatrice de NOTRE DAME,  LA GUERRE EST DECLAREE ou MAIN DANS LA MAIN poursuit dans la veine originale et onirique de son cinéma.
Le spectateur familier de l’univers de la cinéaste ne sera pas déstabilisé par le scénario empreint d’une formidable fantaisie et par des parti pris de mise en scène, forts et assumés: Une voix off très présente, des séquences enchantées, façon comédie musicale, la fermeture de séquences à l’iris, un personnage « leader » différent pour introduire chaque épisode…

2 / L’un des grands plaisirs de NONA ET SES FILLES tient dans son casting féminin. Le plaisir  de Miou Miou à composer ce personnage de mère confrontée à une nouvelle et très tardive grossesse, est véritablement contagieux.
Valérie Donzelli, Clotilde Hesme et Virginie Ledoyen ne sont pas en reste et nous entraînent avec bonheur dans un tourbillon d’énergie et de questionnements en tous genres autour, entre autres, de la parentalité et de la sororité.
Et avec une grande intelligence, la scénariste réalisatrice offre aux hommes de sa première série, une vraie place avec des personnages extrêmement bien dessinés. Mention particulière, néanmoins, pour le génial Michel Vuillermoz qui incarne à merveille un personnage d’amoureux transi et quelque peu dépassé par la situation (Se peut-il qu’il soit le père de l’enfant, sans vraiment l’être ?)

3/
Valérie Donzelli avait quelques doutes sur sa capacité à préserver sa singularité sur ce projet atypique. Qu’elle se rassure, son pari est plus que réussi, grâce à la belle connivence de l’ensemble de son casting mais aussi à une direction artistique inspirée et cohérente qui va d’un générique, vintage à souhait, à un choix de décors et de costumes très marqués, en passant par la musique ludique de Philippe Jakko (compositeur de la BO de NONA et de celle de NOTRE DAME).
Sur un format idéal de 9 x 30 minutes, NONA ET SES FILLES balade le spectateur au cœur d’une fable drolatique, poétique, parfois mélancolique et relevée d’une pointe de fantastique. Un vrai régal !

Partagez
Tweetez
Enregistrer