« J’avais besoin de créer des conflits… » Benoit Cohen

MA FRANCE À MOI

Un film de Benoit Cohen
Scénario de Benoit Cohen &
Éléonore Pourriat
Avec Fanny Ardant, Nawid Elham, Pierre Deladonchamps, Suzy Bemba, Elisabeth Margoni, Lionel Abelanski
Comédie dramatique – 1H31 – France
Sorti en salles le 20 décembre 2023

L’histoire 
France, la soixantaine, vit seule dans son appartement bourgeois de l’est parisien. Lorsqu’elle entend parler à la radio d’une association qui met en contact des personnes réfugiées sans logement et celles ayant la possibilité de les accueillir, elle décroche son téléphone pour se porter volontaire. Quelques jours plus tard, Reza, jeune afghan d’à peine vingt ans, débarque dans sa vie. Ces deux êtres, qui n’ont rien en commun, vont devoir apprendre à vivre ensemble…

L’avis Cin’Écrans ***
À l’heure où la France se crispe autour de la future loi immigration, le nouveau film de Benoit Cohen arrive à point nommé pour nous donner à voir, entendre et comprendre (si besoin était) que la solidarité, l’entraide et l’ouverture aux autres sont plus que jamais indispensables.
Et ce que nous montre très bien MA FRANCE À MOI, c’est à quel point l’écoute et la rencontre fonctionnent dans les deux sens. Si au premier abord, on peut penser que Reza reçoit beaucoup de France, cette dernière voit très vite son horizon s’élargir au contact de ce jeune réfugié qui va lui apporter beaucoup plus qu’elle ne l’imaginait.

Avec cette adaptation de son propre livre Mohammad, ma mère et moi, qui raconte l’accueil d’un jeune Afghan par sa mère Marie-France, Benoit Cohen nous livre un film généreux et humaniste qui donne un peu d’espoir dans le genre humain, bien malmené ces derniers temps.

« C’est qui Fanny Ardant ? … » Nawid Elham

MA FRANCE À MOI est porté par la fougue et la fantaisie de Fanny Ardant et par la révélation du talent naissant de Nawid Elham. Un jeune afghan, lui aussi, dont le parcours de vie n’est finalement pas si éloigné de celui de Mohammad Ewaz avec qui l’apprenti comédien a pu échanger tout au long de la fabrication du film.

Le + Cin’Écrans
C’est au Festival du film francophone d’Angoulême où le film était présenté au public, en août dernier, pour la toute première fois, que nous avons eu le plaisir de rencontrer Benoit Cohen. L’occasion pour le réalisateur de nous raconter la genèse de ce projet si personnel. Trois mois plus tard c’est dans le cadre d’un autre festival, celui du film de Sarlat que nous avons eu le privilège d’échanger avec Nawid Elham, le jeune interprète de Mohammad et avec celui qui a inspiré le livre et le film de Benoit Cohen, Mohammad Ewaz. Une rencontre très touchante entre deux réfugiés afghans qui ont su trouver leur place en France, grâce à la bienveillance de quelques personnes dont le réalisateur et sa mère Marie-France. Cette histoire méritait bien d’être racontée en partie sur grand écran…  

INTERVIEW BENOIT COHEN, NAWID ELHAM, MOHAMMAD EWAZ

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez