LE VOYEUR (Peeping Tom)

Drame – Thriller – Horreur – 1960 – 1h41 – France
Réalisation : Michael Powell
Scénario : Leo Marks
Avec Karlheinz Böhm, Moira Shearer, Anna Massey, Maxime Audley, Brenda Bruce…

Sorti en salles le 21 septembre 1960

Disponible en combo 4K Ultra HD & Blu Ray (Édition limitée) – Nouvelle restauration 4K par The Film Foundation et BFI National Archive- le 31 janvier 2024 – Studio Canal

Image : 16/9 – Son : Anglais, Français, Allemand 2.0 mono
Audiodescription pour aveugles et malvoyants
Sous-titres français, allemand, anglais pour sourds et malentendants

L’histoire
Mark Lewis est cameraman dans un studio cinématographique. À ses heures perdues, il prend des photographies de nus, vendues sous le manteau dans des kiosques à journaux. Le père de Mark, scientifique de renom, consacra sa vie à l’étude de la psychologie de la peur, utilisant son propre fils comme cobaye. Mark, aujourd’hui adulte, est devenu un tueur fou, obsédé par la peur et qui filme l’agonie de ses victimes…

Le film ****
Si LE VOYEUR a depuis acquis le statut de film culte, sa sortie dans les salles en 1960 ne fut pas une partie de plaisir pour son réalisateur. En effet, le film provoqua des réactions si vives d’une grande majorité de la critique anglaise choquée par sa violence, que son distributeur le retira de l’affiche une semaine après sa sortie.

Il faut dire qu’avec LE VOYEUR, le réalisateur de COLONEL BLIMP ou LES CHAUSSONS ROUGES adopte le point de vue d’un tueur qui met en scène ses victimes et les filme. Un traitement rare pour l’époque et qui place le spectateur dans les pas du meurtrier.
Cette position de voyeur s’avère profondément dérangeante mais paradoxalement passionnante pour qui s’interroge sur la fabrication et la consommation à outrance d’images violentes. Des images qui nous sont souvent imposées aujourd’hui…   

Une autre dimension de ce personnage de tueur en série surprend et passionne. Celle d’un homme mystérieux, à la mélancolie maladive, qui lutte contre lui-même et ses pervers bas instincts afin de préserver la femme dont il tombe amoureux, la seule qui tente de comprendre qui il est vraiment.

A travers LE VOYEUR, Michael Powell signait en 1960, une œuvre ambitieuse en forme de réflexion, toujours très pertinente sur la représentation de la violence au cinéma. Un film complexe, dérangeant mais passionnant qu’il s’agit de redécouvrir aujourd’hui dans une superbe version restaurée.

Bonus ****
Un livret de 32 pages
LE VOYEUR par Sir Christopher Frayling (inédit – 27mn)
L’héritage du Voyeur (inédit – 37mn)
La restauration du Voyeur (inédit – 14mn)
« L’œil du spectateur » d’Olivier Serrano, avec Ian Christie, Martin Scorsese, Karlheinz Böhm, Thelma Schoonmaker, Laura Mulvey et Columba Powell (2005 -19mn)
Introduction du film par Martin Scorsese (2007- 2mn)
Interview de Thelma Schoonmaker (2007 – 10mn)
Commentaire audio du Professeur Ian Christie
Bande-annonce originale
Bande annonce 2023(inédit)

Quel bonheur de trouver encore quelques éditeurs pour nous proposer des sorties aussi conséquentes que celle de ce VOYEUR. Non seulement le film de Michael Powell s’offre une véritable cure de jouvence grâce une restauration magistrale mais Studio Canal n’a pas fait les choses à moitié en nous proposant cette œuvre dans un très beau combo regroupant le disque 4K Ultra HD, le blu ray et un livret complet et passionnant d’une trentaine de pages.

Un livret judicieusement introduit par Martin Scorsese, grand admirateur du film qui en a d’ailleurs supervisé la restauration. 30 pages pour nous aider à mieux comprendre encore le film et notamment la manière dont il a été accueilli par les spectateurs et par la presse de l’époque.  

Cette ressortie du film s’accompagne de 5 bonus déjà présents sur de précédentes éditions du film.
Mais Studio Canal ne se moque pas de nous avec plus d’une heure vingt de suppléments inédits en 4 bonus dont un très instructif module consacré aux difficultés que représente la restauration d’un film comme celui-ci, vieux d’une soixantaine d’années…

Voilà un riche programme qui devrait satisfaire toutes celles et ceux qui apprécient ce film devenu culte au fil du temps.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez