« Sur le terrain, c’est presque désespérant mais il faut garder espoir … » Ladj Ly

BÂTIMENT 5

Un film de Ladj Ly
Scénario de Ladj Ly & Giordano Gederlini
Avec Anta Diaw, Alexis Manenti, Aristote Luyindula, Steve Tientcheu, Aurélia Petit, Jeanne Balibar, Bass Dhem, Nabil Akrouti, Judy Al Rashi…
Drame – 1H40 – France
Sortie en salles le 6 décembre 2023

L’histoire  
Haby, jeune femme très impliquée dans la vie de sa commune, découvre le nouveau plan de réaménagement du quartier dans lequel elle a grandi. Mené en catimini par Pierre Forges, un jeune pédiatre propulsé maire, il prévoit la démolition de l’immeuble où Haby a grandi. Avec les siens, elle se lance dans un bras de fer contre la municipalité et ses grandes ambitions pour empêcher la destruction du bâtiment 5.

L’avis Cin’Écrans ****
4 ans après l’immense succès critique et public de son premier long métrage, LES MISÉRABLES, Ladj Ly est de retour avec BÂTIMENT 5, un riche et puissant drame humain sur la question très sensible du mal logement.  
Ce second volet de sa trilogie consacrée à la banlieue raconte le difficile mais utile combat d’une jeune femme pour empêcher la destruction du fameux Bâtiment 5.

C’est sur le tournage du JEUNE IMAM de Kim Chapiron dont il était coscénariste et producteur que Ladj Ly a flashé sur les qualités de comédienne d’Anta Diaw. Un talent largement mis en valeur à travers le personnage d’Haby auquel la jeune actrice apporte sa fougue et son énergie vitale. Un vrai challenge quand on donne la réplique à des acteurs aussi chevronnés qu’Alexis Manenti (César du jeune espoir masculin pour LES MISÉRABLES) ou Steve Tientcheu (LES MISÉRABLES, NENEH SUPERSTAR…).
Nul doute que la belle personnalité d’Anta Diaw inspirera très vite d’autres cinéastes.

Avec BÂTIMENT 5, Ladj Ly confirme, lui aussi, tout le bien que l’on pensait de son engagement et de son cinéma. S’il se savait attendu après le carton des MISÉRABLES, le cinéaste n’a pas baissé la garde, bien au contraire, et nous balance à la face un pamphlet salutaire contre les vicieuses et intolérables politiques d’exclusion, notamment par le logement.
A l’exclusion d’une séquence finale démonstrative et curieusement maladroite, BÂTIMENT 5 s’avère être une œuvre politique percutante mais nuancée. À voir donc…

Le + Cin’Écrans
C’est à l’issue d’une projection de BÂTIMENT 5 devant plusieurs centaines de lycéens au Festival du film de Sarlat que nous avons eu le plaisir de rencontrer Ladj Li et Anta Diaw, la remarquable interprète d’Haby.

L’occasion pour nous d’en savoir plus sur ce film choc qui, quelques heures après cet entretien, allait rafler le prix du jury jeunes et le prix des lycéens.

A leurs côtés, Nabil Aboukri, comédien et ami d’enfance de Ladj Ly, ancien habitant du fameux Bâtiment 5 qui interprète l’un des porteurs de cercueil au début du film.

INTERVIEW LADJ LY, ANTA DIAW & NABIL ABOUKRI

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez