L’ABBÉ PIERRE, UNE VIE DE COMBATS

Drame – 2h17 (Blu ray) 2h11 (DVD) – 2023 – France
Réalisation :  Frédéric Tellier
Scénario : Frédéric Tellier, Olivier Gorce
Avec Benjamin Lavernhe, Emmanuelle Bercot, Michel Vuillermoz, Antoine Laurent, Alain Sachs…

Sorti en salles le 8 novembre  2023

Disponible en Blu ray, DVD, édition collector (Blu ray + DVD) et VOD – 7 mars 2024 – M6 Vidéo

Image : 16/9 – Son : Français DTS HD 5.1
Audiodescription pour les aveugles et malvoyants
Sous titres français pour sourds et malentendants

L’histoire
Né dans une famille aisée, Henri Grouès a été à la fois résistant, député, défenseur des sans-abris, révolutionnaire et iconoclaste. Des bancs de l’Assemblée Nationale aux bidonvilles de la banlieue parisienne, son engagement auprès des plus faibles lui a valu une renommée internationale. La création d’Emmaüs et le raz de marée de son inoubliable appel de l’hiver 54 ont fait de lui une icône.

Le film ****
Avec son quatrième long métrage, Frédéric Tellier nous livre plus qu’un simple biopic. L’ABBÉ PIERRE, UNE VIE DE COMBATS est tout à la fois, le portrait du fondateur d’Emmaüs, le récit de ses combats mais aussi une fresque romanesque à travers la découverte de Lucie Coutaz, une femme méconnue mais tellement importante dans le parcours semé d’embûches d’Henri Grouès, devenu l’abbé Pierre.

« Une histoire totalement inattendue que je ne connaissais pas… » Frédéric Tellier

Plus de 30 ans après la sortie d’HIVER 54, L’ABBÉ PIERRE de Denis Amar avec Lambert Wilson, c’est Frédéric Tellier et son coscénariste Olivier Gorce qui se sont attelés à la tâche de ce nouveau film consacré à l’une des personnalités préférées des Français.

« J’étais très curieux, je savais que j’allais découvrir des choses sur lui » Benjamin Lavernhe

Bien leur en a pris, tant cette œuvre dont le récit court sur de nombreuses décennies s’avère réussie.

L’ABBÉ PIERRE, UNE VIE DE COMBATS est un film ambitieux, à la fois spectaculaire et intimiste, porté par l’immense talent de Benjamin Lavernhe, acteur caméléon aussi à l’aise et brillant dans la comédie que dans le drame. L’acteur de La Comédie Française compose, sur plusieurs décennies, un abbé parfaitement crédible et nous bouleverse à de nombreuses reprises par l’intensité de sa composition.

« Il fallait que j’invente un personnage entre elle et moi ! » Emmanuelle Bercot à propos de Lucie Coutaz

 A ses côtés, il faut évidemment saluer Emmanuelle Bercot, grande réalisatrice (LA TÊTE HAUTE, LA FILLE DE BREST) mais aussi, et on oublie trop souvent de le rappeler, une excellente actrice. Elle incarne ici avec délicatesse et puissance Lucie Coutaz, un personnage central dans la vie de l’abbé. Une femme forte, dont très peu d’entre nous connaissaient l’existence, qui s’est entièrement dévouée aux combats de l’abbé Pierre.

Il serait néanmoins injuste de ne retenir du film que le formidable travail de ses interprètes. Toujours au service du récit et de son incarnation, Frédéric Tellier nous offre avec L’ABBÉ PIERRE, UNE VIE DE COMBATS, un film ample et magnifié par le remarquable travail de son directeur photo Renaud Chassaing. Le réalisateur de L’AFFAIRE SK1, SAUVER OU PÉRIR et GOLIATH se sort avec brio de l’exercice souvent compliqué et ampoulé du biopic. Une très belle surprise…

Bonus ****
Interviews de Laurent Desmard (Président d’honneur de la Fondation Abbé Pierre) suivie de celle de l’équipe du film (Frédéric Tellier, Benjamin Lavernhe & Emmanuelle Bercot) – 18mn
Scènes coupées – 22mn30

Le premier module regroupe deux interviews plutôt classiques mais relativement intéressantes :  celle de Laurent Desmard, au cours de laquelle cet ancien collaborateur de l’abbé Pierre devenu président d’honneur de sa fondation dit toute son admiration pour le travail de Frédéric Tellier et pour les compositions bluffantes de Benjamin Lavernhe et Emmanuelle Bercot.
Au cours de l’entretien croisé entre le réalisateur et ses deux principaux interprètes, l’actrice avoue très humblement que son travail de composition sur le personnage de Lucie Coutaz était beaucoup plus simple et plus libre que celui de Benjamin Lavernhe dans la mesure où peu d’images existent de cette femme de l’ombre mais ô combien importante dans la vie de l’abbé.  

Mais une fois n’est pas coutume ! Plus que ce bonus interviews, ce sont les sept scènes coupées qui donnent tout leur intérêt au volet suppléments du DVD et du BR. D’une durée de 1 à plus de 4 minutes, toutes ces séquences nous permettent de découvrir une autre facette de la vie de l’abbé et des ses proches. Ainsi la première scène coupée permet de mieux comprendre la complicité qui lie l’abbé à la fidèle Lucie Coutaz.
Autre séquence judicieuse et étonnante, « Zappy Max » permet de découvrir un véritable instant de convivialité entre l’abbé Pierre et ses plus proches collaborateurs. Autour d’un poste de radio, toutes et tous écoutent le passage de l’abbé dans une émission de jeu qui lui permettra de récolter de l’argent pour Emmaüs. L’occasion pour l’homme d’église d’avouer un « petit » mensonge…  

Seul petit bémol, on aurait adoré une explication de Frédéric Tellier sur les raisons qui l’ont poussé à ne pas inclure ces scènes dans le film.  

L’ABBÉ PIERRE, UNE VIE DE COMBATS – Version Collector
L’ABBÉ PIERRE, UNE VIE DE COMBATS est également disponible en Édition Collector avec le Blu-Ray
et le DVD du film
Une édition spéciale de Paris Match « Hiver 54 L’Abbé Pierre : l’engagement de toute une vie » contenant un article de février 1954 et de nombreuses photos d’archives (Format 12×16 cm, 16 pages).
Le documentaire inédit et exclusif « Les combats de l’Abbé Pierre » : L’Abbé Pierre raconté par ses proches et confidents (45 min).
Ainsi que les deux Bonus présents sur l’édition simple BR & DVD
Interviews de l’équipe du film et de Laurent Desmard (Président d’honneur de la Fondation Abbé Pierre).
Scènes coupées

Le + Cin’Écrans
C’est avec un immense plaisir que nous avons retrouvé en août dernier Frédéric Tellier, Benjamin Lavernhe et Emmanuelle Bercot au Festival du film francophone d’Angoulême pour y parler de leur travail commun sur ce film ambitieux et particulièrement réussi.

INTERVIEW FRÉDÉRIC TELLIER, BENJAMIN LAVERNHE & EMMANUELLE BERCOT

Suro, anatomie d’un couple…
Suro, anatomie d’un couple…

Bonne surprise que ce premier long métrage de Mikel Gurrea malheureusement passé inaperçu lors de sa sortie en salles. Le nom du réalisateur vient s’ajouter à la liste des cinéastes espagnols dont on suit désormais, avec beaucoup d’attention, le travail.

lire plus
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez