LA FEMME FLIC

Drame – Policier – 1980 – 1H49 (Blu ray) 1H45 (DVD) – France
Réalisation : Yves Boisset
Scénario :
Yves Boisset & Claude Veillot
Distribution : Miou-Miou, Jean-Marc Thibault, Leny Escudero, Jean-Pierre Kalfon, François Simon, Niels Arestrup…

Sorti en salles le 8 janvier 1980

Film en version restaurée 4K par Studiocanal. Disponible en Blu-ray, DVD et VOD – le 19 septembre 2023 – Tamasa
Français 16/9 – 1.66 :1 – Dolby digital 2.0

Le pitch
Parce que son sens du devoir dérange, l’inspecteur Corinne Levasseur se voit reléguée aux travaux administratifs dans une petite ville du Nord. Mais elle est bientôt chargée d’enquêter sur une affaire de prostitution enfantine… Son action met sa vie en danger…

Le film ***
C’est en 1980 que LA FEMME FLIC sort sur les écrans français.
Après avoir signé deux films plus intimistes qu’à l’accoutumée, (UN TAXI MAUVE et LA CLÉ SUR LA PORTE, Yves Boisset, en bon franc-tireur qu’il est, revient à ce cinéma de dénonciation (qui est un peu sa marque de fabrique), où il n’hésite pas à mettre les pieds dans le plat…
En l’occurrence, à travers le portrait de cette femme flic qui doit faire face à la condescendance, voire au mépris, de certains de ses collègues, le réalisateur pointe du doigt la lutte des classes qui règne au cœur d’une cité ouvrière, les petits arrangements entre « amis » et la politique des notables inattaquables, le tout sur fond d’affaire pédophile…

Force est de constater que le 12è long-métrage du réalisateur de DUPONT LAJOIE et LE JUGE FAYARD DIT « LE SHÉRIFF » pose un regard très moderne sur la condition de la femme dans une institution comme la police à l’aube des 80’s..
Près de 45 ans plus tard, les choses ont bien évolué, même s’il reste encore beaucoup à faire…
Le film est aussi la peinture sans fard (et sans véritable lueur d’espoir) d’une petite ville de province, pauvre et éclaboussée par une répugnante affaire de mœurs.

Alors oui, sur la forme LA FEMME FLIC parait un peu daté et peine à décoller, mais si l’on passe le cap des 40 premières minutes et le jeu parfois approximatif  de certains acteurs, on finit par se passionner pour cette histoire dont certains aspects semblent malheureusement, encore terriblement actuels.
Aujourd’hui, le drame policier d’Yves Boisset avec une Miou-Miou à fleur de peau s’offre une sortie en version restaurée 4K agrémentée d’un passionnant bonus. À (re)voir donc !

Bonus ***
ANTIGONE CHEZ LES FLICS, documentaire de Roland-Jean Charna avec Bernard Payen, Richard Marlet et Yves Boisset (48mn)

C’est un documentaire conséquent de 48 minutes qui est proposé ici en bonus du film.
Son réalisateur Roland-Jean Charna revient longuement sur la genèse du film à la toute fin des années 70, par le biais d’entretiens croisés avec Richard Marlet, commissaire général honoraire, Bernard Payen, programmateur à la Cinémathèque Française et Yves Boisset, réalisateur de LA FEMME FLIC.
Sont ainsi longuement expliquées les origines de ce film inspiré de la carrière d’une femme policière et de plusieurs faits divers ayant défrayé la chronique au cœur des années 70.

On y évoque aussi évidemment le contexte de sa réalisation à une époque où les femmes avaient bien du mal à se faire respecter et à trouver leur juste place au sein d’une société (et notamment de la police) terriblement patriarcale.

Parmi les nombreuses autres questions abordées au cours de ce doc, on retiendra celle concernant le choix de Miou-Miou pour incarner cette femme-flic. Un rôle destiné, à l’origine, à Isabelle Huppert qui ne participera donc pas à cette aventure pour cause de tournage sans fin (ou presque !) du film de Michael Cimino LES PORTES DU PARADIS.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez