« Les peurs, elles étaient pendant les répétitions, après c’était fini, Il n’y avait plus d’espace pour la peur ! » J.Audiard

3 ans après LES FRERES SISTERS, son western américain, Jacques Audiard est de retour avec LES OLYMPIADES, un film plus « modeste » mais incroyablement séduisant, très librement adapté des romans graphiques d’Adrian Tomine.

Avec ce film porté par son remarquable casting, le réalisateur signe sa première comédie, un film sur l’amour et la jeunesse, extrêmement sensuel et en noir et blanc. Comme quoi, rien n’est incompatible !

Après l’avoir présenté à Cannes, c’est au Festival du film francophone d’Angoulême en août dernier que Jacques Audiard est passé pour y montrer son 9ème long métrage.
C’est à cette occasion que j’ai eu l’immense plaisir d’échanger avec le metteur en scène et 3 de ses magnifiques comédiens Lucie Zhang, Jehnny Beth et Makita Samba

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez