5 ans se sont écoulés entre la sortie de l’excellent CLOSE ENCOUNTERS WITH VILMOS ZSIGMOND, documentaire consacré au légendaire directeur de la photographie hongrois Vilmos Zsigmond ( Robert Altman, Martin Scorsese, Steven Spielberg…) et celle d’ENTRE DEUX TRAINS, le premier long métrage de fiction de Pierre Filmon.

Précisons que cette interview a été réalisée en 2019, à l’occasion de la présentation du film (alors titré LONG TIME NO SEE) en avant-première au Festival du film francophone d’Angoulême. Depuis cette première présentation, le film a été montré avec succès et quelques prix à la clé dans près de 30 festivals nationaux et internationaux.
Il était quand même grand temps qu’ENTRE DEUX TRAINS s’offre une sortie en salles afin que les spectateurs partagent enfin les retrouvailles, par hasard, sur le quai d’une gare entre Marion et Grégoire. Ils ont tous deux vécu, neuf ans plus tôt, une brève histoire d’amour et ils n’ont que quatre-vingt minutes pour faire le point sur leur vie, face à face avec leurs vérités et leurs souvenirs. C’est leur dernière chance…

Véritable invitation au voyage dans un Paris très graphique (de la gare d’Austerlitz au Jardin des plantes, en passant par le Café Maure de la Mosquée de Paris), ENTRE DEUX TRAINS est véritablement porté par la grâce et le talent de ses deux interprètes principaux Pierre Rochefort et Laëtitia Eïdo.

Le film est aussi un formidable pari de mise en scène, Pierre Filmon ayant construit son film avec de longs et très fluides plans séquences.

Un bon conseil, ne loupez pas le train des salles… Avec Pierre Filmon, « C’est possible » !

Partagez
Tweetez
Enregistrer