« Je crois au collectif, c’est nous qui allons changer les choses… » Audrey Dana

Cela fait quasiment trois ans qu’HOMMES AU BORD DE LA CRISE DE NERFS a été tourné dans les sublimes paysages du Vercors.
Pandémie oblige, Audrey Dana a dû prendre son mal en patience avant de voir sa troisième comédie arriver enfin dans les salles, après un rapide détour en janvier dernier au Festival du film de comédie de l’Alpe d’Huez.

Après s’être intéressée aux femmes avec sous LES JUPES DES FILLES, puis à une femme qui se réveille un beau matin avec un sexe d’homme … c’est à la gent masculine que la réalisatrice a décidé de consacrer son nouveau film.

L’histoire est celle de sept hommes, de 17 à 70 ans, que tout oppose, sinon d’être au bord de la crise de nerfs. Ils se retrouvent embarqués dans une thérapie de groupe en pleine nature sauvage. Première surprise à leur arrivée : le coach est une femme ! Imprévisible et déroutante, elle va tout faire pour les aider à aller mieux. Avec ou sans leur consentement…

HOMMES AU BORD DE LA CRISE DE NERFS peut se voir comme un pendant masculin à son 1er long SOUS LES JUPES DES FILLES. Avec cette comédie chorale, la réalisatrice montre à quel point la psychologie masculine peut être complexe, voire déroutante. 

Si son portrait pluriel se fait parfois cruel, on sent également beaucoup d’empathie de la part d’Audrey Dana pour ces hommes en proie aux doutes et aux questionnement divers. Elle en profite pour mettre en exergue, à travers cette « Terre-happy », l’importance de notre rapport à la nature (la réalisatrice est une écologiste convaincue) et la force du collectif pour avancer, changer les choses et/ou se reconstruire.

HOMMES AU BORD DE LA CRISE DE NERFS doit également aussi beaucoup de sa réussite à l’équilibre et à la variété de son casting. Saluons donc les prestations de Thierry Lhermitte, François-Xavier de Maison, Pascal Demolon, Ramzy Bedia, Laurent Stocker, Michael Gregorio, Max Baissette de Malglaive, tous formidablement coachés par la trop rare Marina Hands.

C’est au lendemain d’une avant-première d’HOMMES AU BORD DE LA CRISE DE NERFS au CGR les Minimes de La Rochelle, que j’ai eu le plaisir de retrouver l’enthousiaste Audrey Dana.
Impatiente d’offrir enfin cette comédie aux spectateurs, l’actrice-réalisatrice n’en oublie pas pour autant la suite et prépare activement son quatrième long-métrage dont elle a terminé l’écriture, intitulé CHAMPAGNE ET FUNERAILLES. Tout un programme…

INTERVIEW AUDREY DANA

Partagez
Tweetez
Enregistrer