ET J'AIME À LA FUREUR

Documentaire – 2022 – 1h36 (Blu ray) 1h33 (DVD) – France
Réalisation : André Bonzel
Scénario : André Bonzel
Musique : Benjamin Biolay

Sorti en salles le 20 avril 2022

Disponible en VOD, Blu ray & DVD et dans un combo Blu ray + DVD + CD de la bande originale du film

SPÉCIFICITÉS BLU RAY
Image :  Couleur & Noir et blanc – 16/9 1.33:1 (source pellicule)
Audio :  Français DTS HD Master Audio 5.1 et 2.0 – Audio Description Français DTS HD 2.0

SPÉCIFICITÉS DVD
Image :  Couleur & Noir et blanc – 16/9 1.33:1 (source pellicule)
Audio : Français Dolby Audio DD 5.1 et 2.0 – Audio Description Français Dolby Audio-DD 2.0

Le pitch
Depuis son enfance, le co-réalisateur de C’EST ARRIVÉ PRÈS DE CHEZ VOUS collectionne des bobines de films. Grâce à ces instants de vie de cinéastes anonymes et ces traces d’émotions préservées, il reconstitue l’aventure de sa famille. Avec ET J’AIME À LA FUREUR, André Bonzel déclare son amour pour le cinéma. Sur une musique originale de Benjamin Biolay, il raconte une histoire qui pourrait être la nôtre…

L’avis Cin’Ecrans
Objet de cinéma totalement original et inattendu, ET J’AIME À LA FUREUR est la déclaration d’amour d’André Bonzel au 7ème art et à ceux qui filment. Un documentaire d’une intense mélancolie délivré par un homme que les images des autres ont toujours fasciné.
Avec cette œuvre intime et très personnelle, née à partir de la mise en scène d’images collectionnées au fil du temps, le cinéaste conteur nous livre une œuvre universelle sur le temps qui passe. Chacun, chacune pourra y retrouver un pan de sa vie ou de ses émotions.
C’est une réelle prouesse de réussir à reconstruire sa vie à partir d’un matériel aussi riche et de sources multiples. André Bonzel s’y est attelé avec passion pour nous offrir un documentaire follement original et attachant.

L'ombre d'un mensonge Michelle Fairley Bouli Lanners

Bonus
– Et j’aime à la fureur, le regard d’André Bonzel (25’47’’)
– La bande originale par André Bonzel (4’30’’)
– Benjamin Biolay en studio (3’33’’)
– Bande annonce

Produire des interviews pour accompagner un documentaire n’est jamais simple, tant le risque de redondance est présent. Avec « Et j’aime à la fureur, le regard d’André Bonzel »,  le défi ce périlleux exercice est relevé avec maestria, grâce à la belle humilité du cinéaste qui nous dévoile, non sans humour, la méthode avec laquelle il a réalisé ce film sur près de 8 ans.
On apprend ainsi que sur une première sélection de 60 heures d’images numérisées, suivie d’un premier montage de 3 heures, le cinéaste est finalement arrivé à produire une œuvre dégraissée, cohérente et passionnante d’un peu plus d’une heure et demi et environ 1740 plans différents…

Les deux autres modules, tout aussi intéressants même s’ils sont moins fouillés, concernent la magnifique bande originale composée pour le film par le très talentueux et très sollicité Benjamin Biolay. On y découvre, notamment, quelques images rares des sessions de travail du musicien, multi instrumentiste, en studio.

A noter que cette bande originale est proposée en bonus exclusif (CD inédit) au cœur du combo Blu ray / DVD édité à 1000 exemplaires numérotés.

Partagez
Tweetez
Enregistrer