- COUPEZ ! -

COUPEZ ! de Michel Hazanavicius
Avec Romain Duris, Bérénice Bejo, Finnegan Oldfield, Grégory Gadebois, Matilda Lutz, Sébastien Chassagne, Lyes Salem, Raphaël Quenard, Jean-Pascal Zadi, Simone Hazanavicius, Agnès Hurstel, Charlie Dupont…

Comédie – 2021 – 1h51– France
Sortie en salles le 18 mai 2022

Un tournage de film de zombies dans un bâtiment désaffecté. Entre techniciens blasés et acteurs pas vraiment concernés, seul le réalisateur semble investi de l’énergie nécessaire pour donner vie à un énième film d’horreur à petit budget. L’irruption d’authentiques morts-vivants va perturber le tournage.

3 bonnes raisons de voir ce film

1/ Pour la surprise que constitue ce film tellement inattendu et atypique !
Avant toute chose, j’avoue avoir craqué avant la fin de la première demi-heure du film japonais dont Michel Hazanavicius nous propose aujourd’hui un judicieux remake.
Je ne suis jamais allé au bout de NE COUPEZ PAS ! (Sorti en 2019 et disponible en DVD) et l’enthousiaste découverte de COUPEZ ! m’a donné la furieuse envie de réviser mon jugement.
Ce n’est pas la moindre qualité de cette adaptation française, même s’il faut quand même préciser que le plaisir non coupable pris devant le film de Michel Hazanavicius vient aussi, sans doute, de la connivence tacite que le spectateur peut avoir avec ses têtes d’affiche.

2/ Les acteurs, justement, sont tous à fond et donnent l’impression (mais ce n’est certainement qu’une impression) d’être totalement en roue libre et il faut le dire haut et fort, c’est absolument jouissif !
Leur plaisir à incarner des personnages hystériques, déjantés, largués, croqueurs de vie et jouant faux est contagieux. On se régale à retrouver dans des rôles absolument inédits pour chacun d’entre eux, Romain Duris et Bérénice Bejo bien sûr, mais aussi Finnegan Oldfield, Lyes Salem ou Sébastien Chassagne. Mentions spéciales pour le toujours étonnant Raphael Quenard (MANDIBULES, FAMILY BUSINESS), le génial Grégory Gadebois (DELICIEUX, PRESIDENTS), et l’irrésistible Jean-Pascal Zadi (TOUT SIMPLEMENT NOIR) qui composent des personnages savoureux à souhait dont chaque apparition fait mouche. Et quelle performance de jouer en permanence faussement faux !  La classe… Américaine 😊 

3/
S’il est très frustrant de ne pas dévoiler le procédé narratif de cette comédie foncièrement originale (disons simplement qu’elle est constituée de 3 volets), je suis persuadé que le plaisir de la surprise est bien plus grand si l’on en sait le moins possible sur les tenants et aboutissants du film.
Je ne peux donc que vous inciter à vous précipiter en salles pour vous forger votre propre opinion et pour, au moins, y partager l’amour du cinéma de son réalisateur Michel Hazanavicius. Une passion qui transpire dans tous les plans de cette comédie inventive, réjouissante et totalement barrée qui fait un bien fou ! 

Partagez
Tweetez
Enregistrer