C’est avec une immense tristesse que j’ai appris ce matin le décès, à l’âge de 77 ans, de l’acteur-réalisateur du magnifique MISCHKA.
Né en 1944 à Lons le Saunier dans le Jura, Jean-François Stévenin est le père de quatre enfants, Salomé (ci dessous avec Jean-Paul Roussillon et son père dans MISCHKA), Sagamore, Robinson et Pierre, tous acteurs.

Gadjo Dilo - Romain Duris & Rona Hartner

Après des études à HEC, il découvre le monde du cinéma lors d’un stage à Cuba sur la production laitière.
En 1968, il devient assistant d’Alain Cavalier sur le tournage de LA CHAMADE. Une activité qu’il pratiquera pendant dix ans avant de passer devant la caméra, notamment pour François Truffaut (L’ARGENT DE POCHE, LA NUIT AMERICAINE…) et Jacques Rivette (OUT 1, LE PONT DU NORD…).
Il devient dès lors une figure très familière et un incontournable second rôle de notre cinéma avec près de 120 longs métrages pour le grand écran. On le retrouve ainsi, entre autres, au générique de films de René Feret (LES FRERES GRAVET, COMME UNE ETOILE DANS LA NUIT…), Catherine Breillat (36 FILLETTE), Patrick Bouchitey (LUNE FROIDE), Juliet Berto (NEIGE), Bertrand Blier (NOTRE HISTOIRE, TENUE DE SOIREE…), Eric Rochant (LES PATRIOTES, TOTAL WESTERN…), Marion Vernoux (LES BEAUX JOURS), Christophe Gans (LE PACTE DU LOUP), Thomas Lilti (LES YEUX BANDES – Photo ci-dessous avec Jonathan Zaccaï) ou Patrice Leconte (L’HOMME DU TRAIN). Il fera également des apparitions hors de nos frontières dans des films de Jim Jarmusch (THE LIMITS OF CONTROL), Ursula Meier (L’ENFANT D’EN HAUT), Jon Irvin (LES CHIENS DE GUERRE) ou Gianni Amelio (LE PREMIER HOMME).

Exils - Romain Duris & Lubna Azabal

Si Jean-François Stévenin s’est aussi beaucoup illustré à la télévision, il ne faudrait surtout pas oublier quel formidable réalisateur il était.
Passé pour la première fois derrière la caméra en 1978 avec PASSE MONTAGNE (tourné dans son Jura natal – Photo ci-dessous avec Jacques Villeret), il transforme brillamment l’essai 8 ans plus tard avec DOUBLE MESSIEURS et en 2002 avec le remarquable MISCHKA.
Ce travail de cinéaste lui a d’ailleurs valu en 2018 un très mérité Prix Jean-Vigo d’honneur.

A noter que ces 3 films d’un humanisme bouleversant sont regroupés dans un magnifique coffret DVD (édité par Le Pacte en 2018), agrémenté de très nombreux bonus.

Et pour tous ceux qui souhaitent retrouver l’acteur, Jean-François Stévenin, sachez que CINE+ lui rend hommage via myCANAL avec la diffusion de 7 films dont JEAN-FRANCOIS STEVENIN, SIMPLE MESSIEURS, un documentaire de 58 minutes, réalisé par Laurent Achard.

Du côté du grand écran, son dernier film, ILLUSIONS PERDUES de Xavier Giannoli, d’après Balzac, sera présenté au Festival de Venise cet automne avant une sortie en salles le 20 octobre.

463 Partages
Partagez463
Tweetez
Enregistrer