DÉBÂCLE (When it Melts)

Un film de Veerle Baetens
Scénario Veerle Baetens & Marteen Loix d’après le roman Débâcle de Lize Spit
Avec Charlotte De Bruyne, Rosa Marchant, Sebastien Dewaele, Naomi Velissariou, Amber Metdepenningen, Anthony Vyt, Matthijs Meertens, Charlotte Van De Eecken

Drame – 1h51 – Belgique / Pays-Bas
Sortie en salles le 28 février 2024

L’histoire
De nombreuses années après cet été où tout a basculé, Eva retourne pour la première fois dans son village natal avec un énorme bloc de glace dans son coffre, bien déterminée à affronter son passé.

3 bonnes raisons de voir ce film

1/ Adapté du best-seller éponyme de Lize Spit, DÉBÂCLE est le premier long métrage réalisé par Veerle Baetens. L’actrice belge, révélation d’ALABAMA MONROE, dit avoir fait ce film « pour tous ceux qui enfouissent leurs souffrances au plus profond d’eux mêmes, à un endroit où personne ne pourra les deviner et d’où elles les dévorent peu à peu. ».

DÉBÂCLE est un film d’une puissance rare dont il vaut mieux ne pas connaitre tous les tenants et aboutissants pour en ressentir encore plus fortement l’impact, dont acte !
Veerle Baetens y dresse, sans jamais céder à la facilité, le portrait d’Eva sur deux époques, de l’enfance à l’âge adulte.

La réalisatrice joue avec intelligence de la double temporalité de son récit afin que le spectateur s’attache au personnage d’Eva enfant pour mieux comprendre l’adulte qu’elle est devenue, une jeune femme meurtrie et profondément solitaire.

Si on est impressionné par la manière dont la cinéaste filme le monde souvent cruel de l’enfance et la perte de l’innocence (on songe par instants au sublime STAND BY ME de Rob Reiner) on l’est tout autant par l’acuité du regard qu’elle porte sur les adultes. Des parents démissionnaires et d’autres qui se voilent la face et ne veulent pas voir le mal chez leurs enfants et les dégâts qu’ils provoquent.

2 / En dehors du courage de sa réalisatrice à s’emparer de questions délicates, il convient de saluer sa remarquable direction d’acteurs, à commencer par l’interprète d’Eva enfant, Rosa Marchant.
Un performance subtile qui a valu à la jeune actrice un très mérité prix d’interprétation au Festival du film de Sundance 2023. Il ne faudrait néanmoins pas oublier de citer la remarquable interprète d’Eva adulte, Charlotte de Bruyne qui force elle aussi l’admiration avec une composition tout sauf évidente.

3 / Soulignons pour terminer l’intelligence de la mise en scène de Veerle Baetens qui nous met en état d’alerte permanente, sans que l’on n’ait jamais un coup d’avance sur les personnages.
En gardant toujours la bonne distance, la réalisatrice parvient à instaurer un véritable suspens autour d’un propos qui ne se pas prêtait avec évidence à ce traitement et ce ton.

DÉBÂCLE est un film intrigant, parfois malaisant, mais jamais complaisant. Nul doute que ce premier essai de Veerle Baetens ne sera pas le dernier. On attend la suite de cette nouvelle carrière derrière la caméra avec impatience.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez