4 jours auront suffi à conforter Guillaume Mousset, directeur du Festival du film de société, du bien-fondé de son initiative.
Avec 3000 spectateurs réunis sur les deux premiers jours, le directeur du cinéma Le Lido atteignait déjà ses objectifs de fréquentation, à mi-parcours. Et au final, ce sont 5000 spectateurs qui ont asssité aux multiples projections et rencontres, au programme de ce beau galop d’essai du Festival.

C’est donc avec plaisir et sérénité que le GO de ce bel événement a pu annoncer aux festivaliers (public, jury, partenaires, bénévoles …) présents lors de la cérémonie de clôture, la tenue d’une seconde édition de ce festival convivial, porté cette première année par une très belle sélection de films.

Félicitations sincères, en particulier, à Tiana Rabenja qui a su concocter une programmation à la fois ambitieuse, exigeante et populaire. On comprend aisément les difficultés que le jury, présidé par l’énergique Juliette Tresanini, a pu rencontrer pour composer son palmarès.
Un palmarès officiel, complété par deux autres prix, celui des lycéens et celui du public …

PALMARES COMPLET

Le Jury professionnel était présidé par Juliette Tresanini (actrice, scénariste) accompagnée par Jérémy Banster (acteur, réalisateur, producteur), Coline Crance Philouze (distributrice et programmatrice), Christophe Favre (acteur), Christian Gerin (journaliste et producteur de télévision), Paul Ghezi (ancien président du FEMA la Rochelle), Laurent Klug (producteur)

Meilleur film LA VRAIE FAMILLE de Fabien Gorgeart avec Mélanie Thierry, Lyes Salem, Félix Moati… (Le Pacte – Sortie en salles le 16 février 2022)

Meilleure mise en scèneEN ATTENDANT BOJANGLES de Régis Roinsard avec Romain Duris, Virginie Efira, Grégory Gadebois… (Studio Canal – Sortie en salles le 5 janvier 2022)

Meilleure interprétation Najaa pour sa prestation dans COMPAGNONS de François Favrat avec Najaa, Agnès Jaoui, Pio Marmaï… (WildBunch Distribution – Sortie en salles le 2 mars 2022)

Le jury, par l’intermédiaire de sa présidente Juliette Tresanini a, par ailleurs, tenu à décerner une mention spéciale pour les prestations de l’ensemble des acteurs enfants qui ont joué dans les films de la programmation.

Le Jury des lycéens, composé d’Agathe, Anaïs, Clémentine, Eden, Esteban, Lou, Manon, Mélanie, Morgane, Numah (encadrés par leurs professeurs Mahine Behrouzi-Candoret et Marie Durand) a attribué son Prix des lycéensEN ATTENDANT BOJANGLES de Régis Roinsard.

Quant au très convoité Prix du public, il a été décerné à  COMPAGNONS de François Favrat.

On retiendra principalement de cette cérémonie de clôture, son bon esprit mais aussi et surtout la très belle émotion de Najaa (qui recevait ici sa toute première récompense) et l’enthousiasme extrêmement bien argumenté du jury lycéen pour le film de Régis Roinsard EN ATTENDANT BOJANGLES.

A l’issue de la soirée, les festivaliers ont pu se détendre autour de ZAÏ ZAÏ ZAÏ ZAÏ, la comédie déjantée de François Desagnat librement adaptée de la BD de Fabcaro, avec Jean-Paul Rouve.

Et puis, histoire de ne pas se quitter aussi vite, l’organisation du festival a ajouté un 13eme long métrage à sa belle sélection avec ANNEES 20.
Et c’est l’une de ses protagonistes, la bouillonnante Noémie Schmidt (L’ETUDIANTE ET MONSIEUR HENRI) qui est venue présenter ce film totalement atypique, un long et vrai plan séquence de 90 minutes, imaginé durant le premier confinement et tourné dans un Paris « libéré », par une belle bande de comédiens qui nous régale ici d’un véritable geste artistique.

Voilà, c’est fini… pour cette année en tous cas !
Mille mercis à Guillaume Mousset et son équipe pour l’initiative et son organisation, à Tiana Rabenja pour la programmation, aux 53 bénévoles pour leur disponibilité et leur gentillesse ainsi qu’à Audrey Grimaud (Agence Valeur absolue) pour m’avoir permis de réaliser un certain nombre d’interviews que vous pourrez retrouver au fil des semaines sur le site !

Et en attendant celle plus complète à venir, j’ai grand plaisir à laisser le mot de la fin à Jérémy Banster, membre du jury présidé par Juliette Tresanini qui, à la veille de la cérémonie de clôture m’a fait part de son véritable coup de cœur pour le second long-métrage de Fabien Gorgeart LA VRAIE FAMILLE !  Avis + que partagé…

Jérémy Banster : Ce film est très beau et je l’ai dit à son réalisateur, hier à l’issue de la projection. C’est toujours difficile au cinéma d’oser assumer de grands sentiments parce que ça peut vite être méprisé par certains, ça peut être un peu pathos, un peu lourdingue, un peu cliché, un peu guimauve, mais ce n’est pas du tout son film.
Je trouve qu’il a réussi le tour de force de nous émouvoir avec une histoire forte, un sujet neuf avec des comédiens formidables à tous points de vue, de tous les âges, avec beaucoup de finesse et beaucoup d’humanité, beaucoup de cœur.

Il l’a fait avec une maestria sublime, vraiment sublime. Il n’y a pas de plan de trop. Il n’y a pas la larme de trop. Et ça, je trouve ça très beau et très réussi sur un sujet qu’en plus on ne connaît pas bien, qu’on n’avait jamais vu. Ce sont des situations très complexes, tout le monde à raison…
Je voulais absolument le féliciter parce que c’est aussi le cinéma que j’aime, de la même manière que j’aime LE VOLEUR DE BICYCLETTE. Pour moi, il y a un truc en commun évident, un truc mythologique. Dans LA VRAIE FAMILLE, c’est la filiation mère-fils mais aussi père-fils, d’ailleurs, parce que le père est très important et cette histoire de filiation, ça me touche énormément.

A l’année prochaine pour de nouvelles et passionnantes aventures sociétales 😊

Haute tension pour Henri Verneuil !
Haute tension pour Henri Verneuil !

Ces deux films s’offrent une nouvelle jeunesse avec ces belles sorties numériques agrémentées de nombreux et passionnants bonus. On est ravi de retrouver Yves Montand & Patrick Dewaere dans ces deux thrillers qui n’ont rien perdu de leur pertinence et de leur efficacité avec le temps.

lire plus
Partagez
Tweetez
Enregistrer