CHIEN DE LA CASSE

Comédie dramatique – 2023 – 1H33 – France
Réalisation : Jean-Baptiste Durand
Scénario :
Jean-Baptiste Durand, Emma Benestan, Nicolas Fleureau
Distribution : Anthony Bajon, Raphaël Quenard, Galatéa Bellugi, Dominique Reymond, Bernard Blancan, Nathan Le Graciet…
Sorti en salles le 19 avril 2023

Disponible en Blu-ray (depuis le 19 mars) et DVD – Blaq Out
Français 16/9 – 5.1 & 2.0 – Audiodescription – Sous-titres pour sourds et malentendants.

Le pitch
Dog et Mirales sont amis d’enfance. Ils vivent dans un petit village du sud de la France et passent la majeure partie de leurs journées à traîner dans les rues. Pour tuer le temps, Mirales a pris l’habitude de taquiner Dog plus que de raison. Leur amitié va être mise à mal par l’arrivée au village d’une jeune fille, Elsa, avec qui Dog va vivre une histoire d’amour. Rongé par la jalousie, Mirales va devoir se défaire de son passé pour pouvoir grandir, et trouver sa place.

Le film ****
Véritable surprise du printemps dernier dans les salles, ce premier long métrage de Jean-Baptiste Durand, s’il a rencontré une très belle reconnaissance critique aurait mérité de croiser la route d’un plus grand nombre de spectateurs.
Reste que CHIEN DE LA CASSE poursuit aujourd’hui sa carrière en DVD et permettra, espérons-le, à son réalisateur de retrouver très vite le chemin des plateaux, tant ce premier essai nous a séduit et touché.
L’ébouriffante performance de Raphaël Quenard ne laisse planer aucun doute sur l’énorme carrière qui se profile à l’horizon. Avec Mirales, le comédien fantasque compose un personnage imprévisible, ambigu à souhait et à l’attitude frondeuse. Un jeune homme qui affiche un goût marqué pour la littérature au point de citer régulièrement Montaigne sans que jamais, bien au contraire, cela nuise à la crédibilité de cette trouble histoire d’amitié.

Il serait très injuste de ne se focaliser que sur cette remarquable composition de Raphaël Quenard. Saluons donc aussi le jeu tout en finesse de Galatéa Bellugi qui parvient à faire exister son personnage au milieu du duo formé par Dog & Mirales. Dog, lui, est incarné avec beaucoup de subtilité par le toujours excellent Anthony Bajon qui à travers d’infinis détails et regards, nous fait parfaitement ressentir le malaise de Dog, personnage qui tente d’exister face à la tornade Mirales et son amitié étouffante, toxique.

Le propos du film et la justesse du casting (il faudrait aussi citer Dominique Reymond et Bernard Blancan, entre autres) sont transcendés par la mise en scène discrète mais exemplaire de Jean-Baptiste Durand. Le réalisateur entièrement dévoué à son histoire et ses personnages nous livre un troublant récit d’apprentissage et un film profondément sensible et marquant.
On attend donc avec une véritable impatience, son second long-métrage…

Bonus ****1/2
Présents sur le DVD et le BLU RAY

Entretien avec Jean-Baptiste Durand (24mn)
2courts métrages :
IL VENAIT DE ROUMANIE de Jean-Baptiste Durand (2014, 22’)
L’ACTEUR de Raphaël Quenard (2023, 25’)
En + sur le BLU RAY
Making of inédit (17 minutes)
VRAI GARS, court-métrage de Jean-Baptiste Durand (2021 – 18mn)

Si on aurait aimé avoir le témoignage des principaux acteurs de CHIEN DE LA CASSE, tant ils participent à la grande réussite du film, impossible de faire la fine bouche devant la pertinence des trois bonus proposés sur les deux supports.
À commencer par un passionnant entretien avec Jean-Baptiste Durand qui s’exprime, entre autres, sur son passage aux Beaux-arts et son intérêt pour le dessin, la peinture, la photographie. On y apprend notamment que c’est un stage dans ce milieu qui lui révèle une possible connexion avec le cinéma.
La suite de son parcours atypique, le réalisateur le vit comme un long apprentissage au cours duquel il construit sa cinéphilie et qui le conduit à écrire un premier scénario déjà intitulé CHIEN DE LA CASSE mais qui n’aboutira jamais.

Peu importe puisqu’ensuite le réalisateur va signer une douzaine de courts métrages dont le premier IL VENAIT DE ROUMANIE, proposé ici en bonus. Des courts dont il dit lui-même qu’il s’en sert comme de véritables laboratoires où il peut tester, expérimenter.
Bien lui en a pris quand on découvre la réussite de son premier long, nourri de toutes ces expériences et de son amour de personnages complexes, plongé au cœur d’une vie rurale qu’il affectionne particulièrement.

Deux courts-métrages sont donc également proposés en bonus, IL VENAIT DE ROUMANIE, réalisé en 2014 et qui transpire déjà des prémices thématiques et géographiques de CHIEN DE LA CASSE.
L’ACTEUR (OU LA SURPRENANTE VERTU DE l’INCOMPRÉHENSION) court-métrage de 25mn coréalisé par Raphaël Quenard & Hugo David est un objet filmique très étonnant mais surtout formidablement réjouissant dont il vaut mieux ne pas vous dire grand-chose pour que vous y preniez le plus de plaisir possible…

Le formidable succès du film auprès de l’Académie des César avec 7 nominations et deux César à la clé, celui du meilleur premier film et celui de la révélation masculine pour le génial Raphaël Quenard a incité son éditeur Blaq Out a édité ce printemps CHIEN DE LA CASSE en blu ray. 

La galette est  agrémentée des 3 bonus déjà présents sur la version DVD ainsi que deux suppléments inédits  et bienvenus, un making of du film inédit et VRAI GARS, un court-métrage réalisé par Jean-Baptiste Durand en 2021.

Le + Cin’Écrans
Croisé en août dernier lors du Festival du film francophone d’Angoulême où il présentait son remarquable premier court métrage LA GRANDE OURSE, nous avons demandé à l’excellent Anthony Bajon, d’évoquer CHIEN DE LA CASSE. L’occasion de nous parler de son amitié avec son partenaire, Raphaël Quenard qui depuis quelques mois, illumine de son talent un grand nombre de productions, de ce CHIEN DE LA CASSE à YANNICK en passant par CASH (Netflix) SENTINELLE (actuellement sur Prime Vidéo) JEANNE DU BARRY ou bien encore JE VERRAI TOUJOURS VOS VISAGES.

INTERVIEW ANTHONY BAJON

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez