L’incroyable parcours du film de Justine Triet s’est donc poursuivi vendredi soir avec l’obtention de 6 César dont ceux du meilleur film, de la meilleure réalisation, de la meilleure actrice pour Sandra Hüller et du meilleur scénario original cosigné par la réalisatrice et son compagnon Arthur Harari.

Avec 5 César pour 12 nominations, le remarquable film de Thomas Cailley, LE RÈGNE ANIMAL s’est lui distingué sur le plan technique (photo, musique originale, son, costume, effets visuels).

L’enthousiasmant CHIEN DE LA CASSE de Jean-Baptiste Durand a lui remporté le César du meilleur premier film tandis que le désormais incontournable Raphaël Quenard s’est vu remettre celui de la meilleure révélation masculine, avec à la clé un formidable et revigorant discours de remerciements.

Saluons également, entre autres, Adèle Exarchopoulos, très justement récompensée du César du meilleur second rôle féminin pour le très beau film de Jeanne Herry, JE VERRAI TOUJOURS VOS VISAGES et Arieh Worthalter, César du Meilleur acteur pour sa fascinante interprétation de Pierre Goldman dans le film de Cédric Khan, LE PROCÈS GOLDMAN.

La cérémonie a également été marquée par le discours très émouvant et plein de tendresse de Jamel Debbouze envers Agnès Jaoui, César d’honneur qui nous a, en retour, gratifié d’un message enchanté, empreint de pudeur et de modestie.

Parmi les autres moments forts de la soirée, on se souviendra des discours et prises de positions fortes et souvent engangées de personnalités comme Golshifteh Farahani, Kaouther Ben Hania, Arieh Worthalter sans oublier la belle déclaration d’amour de Juliette Binoche à chacune des 5 actrices nominées et la classe de Justine Triet qui a tenu à partager son César du meilleur film avec son amie la réalisatrice scénariste et actrice Sophie Fillières disparue en juillet dernier.   

Mais le moment le plus fort de la soirée restera, sans aucun doute, la puissante et bouleversante prise de parole de Judith Godrèche face à ce monde du cinéma qui a parfois du mal à assumer cette terrifiante réalité que l’actrice-réalisatrice dénonce depuis quelque temps « Depuis quelque temps, je parle, je parle mais je ne vous entends pas ! »

PALMARÈS COMPLET

CÉSAR DU MEILLEUR FILM

ANATOMIE D’UNE CHUTE réalisé par Justine Triet

Étaient nommés :
CHIEN DE LA CASSE
réalisé par Jean-Baptiste Durand
JE VERRAI TOUJOURS VOS VISAGES réalisé par Jeanne Herry
LE PROCÈS GOLDMAN réalisé par Cédric Kahn
LE RÈGNE ANIMAL réalisé par Thomas Cailley

CÉSAR DE LA MEILLEURE RÉALISATION

Justine Triet pour ANATOMIE D’UNE CHUTE

Étaient nommé.e.s :
Catherine Breillat pour L’ÉTÉ DERNIER
Jeanne Herry pour JE VERRAI TOUJOURS VOS VISAGES
Cédric Kahn pour LE PROCÈS GOLDMAN
Thomas Cailley pour LE RÈGNE ANIMAL

CÉSAR DE LA MEILLEURE ACTRICE

Sandra Hüller dans ANATOMIE D’UNE CHUTE

Étaient nommées :
Marion Cotillard dans LITTLE GIRL BLUE
Léa Drucker dans L’ÉTÉ DERNIER
Virginie Efira dans L’AMOUR ET LES FORÊTS
Hafsia Herzi dans LE RAVISSEMENT

CÉSAR DU MEILLEUR ACTEUR

Arieh Worthalter dans LE PROCÈS GOLDMAN

Étaient nommés :
Romain Duris dans LE RÈGNE ANIMAL
Benjamin Lavernhe dans L’ABBÉ PIERRE – UNE VIE DE COMBATS
Melvil Poupaud dans L’AMOUR ET LES FORÊTS
Raphaél Quenard dans YANNICK

CÉSAR DE LA MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE

Adèle Exarchopoulos dans JE VERRAI TOUJOURS VOS VISAGES

Étaient nommées :
Leila Bekhti dans JE VERRAI TOUJOURS VOS VISAGES
Galatea Bellugi dans CHIEN DE LA CASSE
Élodie Bouchez dans JE VERRAI TOUJOURS VOS VISAGES
Miou MIOU dans JE VERRAI TOUJOURS VOS VISAGES

CÉSAR DU MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE

Swann Arlaud dans ANATOMIE D’UNE CHUTE

Étaient nommés :
Anthony Bajon dans CHIEN DE LA CASSE
Arthur Harari dans LE PROCÈS GOLDMAN
Pio Marmaï dans YANNICK
Antoine Reinartz dans ANATOMIE D’UNE CHUTE

CÉSAR DE LA MEILLEURE RÉVÉLATION FÉMININE

Ella Rumpf dans LE THÉORÈME DE MARGUERITE

Étaient nommées :
Céleste Brunnquell
dans LA FILLE DE SON PÈRE
Kim Higelin dans LE CONSENTEMENT
Suzanne Jouannet dans LA VOIE ROYALE
Rebecca Marder dans DE GRANDES ESPÉRANCES

CESAR DE LA MEILLEURE RÉVÉLATION MASCULINE

Raphaël Quenard dans CHIEN DE LA CASSE

Étaient nommés :
Julien Frison dans LE THÉORÈME DE MARGUERITE
Paul Kircher dans LE RÈGNE ANIMAL
Samuel Kircher dans L’ÉTÉ DERNIER
Milo Machado-Graner dans ANATOMIE D’UNE CHUTE

CÉSAR DU MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINAL

Justine Triet, Arthur Harari pour ANATOMIE D’UNE CHUTE

Étaient nommé.e.s :
Jean-Baptiste Durand pour CHIEN DE LA CASSE
Jeanne Herry pour JE VERRAI TOUJOURS VOS VISAGES
Nathalie Hertzberg, Cédric Kahn pour LE PROCÈS GOLDMAN
Thomas Cailley, Pauline Munier pour LE RÈGNE ANIMAL

CÉSAR DE LA MEILLEURE ADAPTATION

Valérie Donzelli, Audrey Diwan pour L’AMOUR ET LES FORÊTS

Étaient nommé.e.s :
Vanessa Filho pour LE CONSENTEMENT
Catherine Breillat pour L’ÉTÉ DERNIER

CÉSAR DE LA MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE

Andrea Laszlo De Simone pour LE RÈGNE ANIMAL

Étaient nommé.e.s :
Gabriel Yared pour L’AMOUR ET LES FORÊTS
Delphine Malausséna pour CHIEN DE LA CASSE
Vitalic pour DISCO BOY
Guillaume Roussel pour LES TROIS MOUSQUETAIRES (PARTIE 1 : D’ARTAGNAN / PARTIE 2 : MILADY)

CÉSAR DU MEILLEUR SON

Fabrice Osinski, Raphaél Sohier, Matthieu Fichet, Niels Barletfa pour LE RÈGNE ANIMAL

Étaient nommé.e.s :
Julien Sicart, Fanny Martin, Jeanne Delplancq, Olivier Goinard pour ANATOMIE D’UNE CHUTE
Rémi Daru, Guadalupe Cassius, Loïc Prian, Marc Doisne pour JE VERRAI TOUJOURS VOS VISAGES
Erwan Kerzanet, Sylvain Malbrant, Olivier Guillaume pour LE PROCÈS GOLDMAN
David Rit, Gwennolé Le Borgne, Olivier Touche, Cyril Holtz, Niels Barletta pour LES TROIS MOUSQUETAIRES (PARTIE 1 : D’ARTAGNAN / PARTIE 2 : MILADY)

CÉSAR DE LA MEILLEURE PHOTO

David Cailley pour LE RÈGNE ANIMAL

Étaient nommés :
Simon Beaufils pour ANATOMIE D’UNE CHUTE

Jonathan Ricquebourg pour LA PASSION DE DODIN BOUFFANT
Patrick Ghiringhelli pour LE PROCÈS GOLDMAN
Nicolas Bolduc pour LES TROIS MOUSQUETAIRES (PARTIE 1 : D’ARTAGNAN / PARTIE 2 : MILADY)

CÉSAR DU MEILLEUR MONTAGE

Laurent Senéchal pour ANATOMIE D’UNE CHUTE

Étaient nommé.e.s :
Francis Vesin pour JE VERRAI TOUJOURS VOS VISAGES
Valérie Loiseleux pour LITTLE GIRL BLUE
Yann Dedet pour LE PROCÈS GOLDMAN
Lilian Corbeille pour LE RÈGNE ANIMAL

CÉSAR DES MEILLEURS COSTUMES

Ariane Daurat pour LE RÈGNE ANIMAL

Étaient nommé.e.s :
Jürgen Doering pour JEANNE DU BARRY
Pascaline Chavanne pour MON CRIME
Tran Nu Yên Khê pour LA PASSION DE DODIN BOUFFANT
Thierry Delettre pour LES TROIS MOUSQUETAIRES (PARTIE 1 : D’ARTAGNAN / PARTIE 2 : MILADY)

CÉSAR DES MEILLEURS DÉCORS

Stéphane Taillasson LES TROIS MOUSQUETAIRES (PARTIE 1 : D’ARTAGNAN / PARTIE 2 : MILADY)

Étaient nommé.e.s :
Emmanuelle Duplay pour ANATOMIE D’UNE CHUTE
Angelo Zamparuiti pour JEANNE DU BARRY
Toma Baquéni pour LA PASSION DE DODIN BOUFF
Julia Lemaire pour LE RÈGNE ANIMAL

CÉSAR DES MEILLEURS EFFETS VISUELS

Cyrille Bonjean, Bruno Sommier, Jean-Louis Autret pour LE RÈGNE ANIMAL

Étaient nommé.e.s :
Thomas Duval pour ACIDE
Lise Fischer, Cédric Fayolle pour LA MONTAGNE
Olivier Cauwet pour LES TROIS MOUSQUETAIRES (PARTIE 1 : D’ARTAGNAN / PARTIE 2 : MILADY)
Léo Ewald pour VERMINES

CÉSAR DU MEILLEUR FILM DE COURT MÉTRAGE D’ANIMATION

ÉTÉ 96 réalisé par Mathilde Bédouet

Étaient nommé.e.s :
DRÔLES D’OISEAUX réalisé par Charlie Belin
LA FORÊT DE MADEMOISELLE TANG réalisé par Denis Do

CÉSAR DU MEILLEUR FILM DE COURT MÉTRAGE DOCUMENTAIRE

LA MÉCANIQUE DES FLUIDES réalisé par Gala Hernandez Lopez

Étaient nommés :
L’ACTEUR, OU LA SURPRENANTE VERTU DE L’INCOMPRÉHENSION réalisé par Hugo David, Raphaël Quenard
L’EFFET DE MES RIDES réalisé par Claude Delafosse

CÉSAR DU MEILLEUR FILM DE COURT MÉTRAGE DE FICTION

L’ATTENTE réalisé par Alice Douard

Étaient nommés :
BOLÉRO réalisé par Nans Laborde-Jourdàa
RAPIDE réalisé par Paul Rigoux
LES SILENCIEUX réalisé par Basile Vuillemin

CÉSAR DU MEILLEUR FILM D’ANIMATION

LINDA VEUT DU POULET réalisé par Chiara Malta, Sébastien Laudenbach

Étaient nommés :
INTERDIT AUX CHIENS ET AUX ITALIENS réalisé par Alain Ughetto
MARS EXPRESS réalisé par Jérémie Périn

CÉSAR DU MEILLEUR FILM DOCUMENTAIRE

LES FILLES D’OLFA réalisé par Kaouther Ben Hania

Étaient nommés :
ATLANTIC BAR réalisé par Fanny Molins
LITTLE GIRL BLUE réalisé par Mona Achache
NOTRE CORPS réalisé par Claire Simon
SUR L’ADAMANT réalisé par Nicolas Philibert

CÉSAR DU MEILLEUR PREMIER FILM

CHIEN DE LA CASSE réalisé par Jean-Baptiste Durand

Étaient nommés :
BERNADETTE réalisé par Léa Domenach
LE RAVISSEMENT réalisé par Iris Kaltenbâck
VERMINES réalisé par Sébastien Vanicek
VINCENT DOIT MOURIR réalisé par Stéphan Castang

CÉSAR DU MEILLEUR FILM ÉTRANGER

SIMPLE COMME SYLVAIN réalisé par Monia Chokri

Étaient nommés :
L’ENLÈVEMENT réalisé par Marco Bellocchio
LES FEUILLES MORTES réalisé par Aki Kaurismâki
OPPENHEIMER réalisé par Christopher Nolan
PERFECT DAYS réalisé par Wim Wenders

Deux jours après cette 49ème cérémonie des César, l’annonce du 27ème et dernier César 2024, celui des lycéens a été faite par L’Académie des Arts et Techniques du Cinéma et le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.
Et ce César des lycéens décerné tous les ans depuis 2019 à l’un des films en lice pour le César du meilleur film a été attribué au très beau long métrage de Jeanne Herry, JE VERRAI TOUJOURS VOS VISAGES.

Ce César des Lycéens 2024 a été attribué par un corps électoral de 2 286 élèves de Terminale issus de 97 lycées généraux, technologiques et professionnels, situés sur tout le territoire métropolitain, en Guadeloupe, à La Réunion, en Martinique mais aussi à Mexico, Milan et Tokyo, grâce à la participation des établissements français à l’étranger.

C’est dire l’importance de cette récompense, attribuée les années précédentes à JUSQU’À LA GARDE de Xavier Legrand en 2019, HORS NORMES d’Éric Toledano et Olivier Nakache en 2020, ADIEU LES CONS d’Albert Dupontel en 2021, BAC NORD de Cédric Jimenez en 2022 et LA NUIT DU 12 de Dominik Moll en 2023.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez